L’ASSOCIATION

L’association s’inscrit dans une histoire qui a débuté à la fin des années 1950 et qui a pris corps dans le département de Seine Maritime.

En 1954, l’association d’entraide « union lorraine » des fonderies et aciéries de Lorraine et présidée par Madame Maurice de WENDEL, fait bâtir une maison en bord de mer, à Quiberville sur mer, afin d’y accueillir en séjour de vacances les enfants des quatre départements de Lorraine.

Après quelques années, en 1959, la direction départementale de la santé et les responsables de la maison de Quiberville proposent une utilisation permanente des locaux en accueillant des enfants malvoyants d’âge scolaire afin d’y recevoir une rééducation et une scolarité adaptée.

La gestion de l’établissement est confiée à une congrégation religieuse et placée sous la surveillance d’un médecin ophtalmologiste de Rouen.

Dès les premières années, les demandes d’inscription sont de plus en plus nombreuses et le centre initialement prévu pour 70 enfants se trouve confronté à l’accueil de 110 enfants.

Ce succès grandissant oblige la constitution d’une nouvelle association, baptisée Normandie Lorraine, sous la présidence du Sénateur De Montalembert.

C’est ainsi que l’association Normandie Lorraine est chargée d’entreprendre la construction d’une deuxième institution et fait l’acquisition en 1962 du Château de la Lande, propriété de 18 ha environ, situé au Mesnil-Esnard.

L’autorisation d’ouverture est donnée en octobre 1963 et commence par l’accueil de 32 élèves en 1964 avec pour objectif de prévoir progressivement un accueil en internat et externat de 125 enfants.

En 1972, le centre de Quiberville sur mer est fermé et tous les enfants sont accueillis au centre Normandie Lorraine du Mesnil-Esnard.

Depuis, l’association a orienté son action dès 1985 vers l’intégration des enfants dans leurs établissements scolaires d’origine avec le soutien de l’inspection académique.

Aujourd’hui, le centre est agréé pour recevoir 62 enfants de 6 à 20 ans au Mesnil-Esnard en internat et externat pour y bénéficier d’un enseignement spécialisé, adapté et individualisé.

Deux services d’aide et de soutien à domicile ou dans les écoles et établissements scolaires du secondaire sont agréés pour 132 enfants.